Logo de VoyagerAlgerie.com
Facebook share
Partage cet Article sur Google Partage cet Article sur LinkedIn Partage cet Article sur Twitter Partage cet Article sur Youtube
Mots Clés

Hôtellerie , ingénierie touristique , nouria Yamina Zerhouni , schéma directeur d’aménagement , Bernard emié ,

publicite
publicite
Seminaire international sur l’Hotellerie et l’ingenierie touristique Valoriser les specificites locales

La ministre du Tourisme et de l'artisanat, M me nouria Yamina Zerhouni, a rappelé, hier, que l’algérie se dote depuis 2008 «d’un schéma directeur d’aménagement touristique» (sDat) qui constitue le «cadre stratégique de référence».

TECHNOLOGIE Publié Le 17-12-2014 à 05:53 Lu 1455 fois.
Hôtellerie,ingénierie touristique,nouria Yamina Zerhouni,schéma directeur d’aménagement,Bernard emié,
Crédit Photo : EL MOUDJAHID

 un schéma directeur qui trace la politique touristique de l’algérie à l’horizon 2030 avec des étapes intermédiaires que sont les années 2015-2020. «ce schéma, véritable socle institutionnel et juridique, vise essentiellement à valoriser les territoires et leurs spécificités touristiques et socio-culturelle, en permettant aux activités liées au tourisme et aux loisirs de se réaliser et de s’accomplir à travers leurs triple effet», a précisé M me nouria Yamina Zerhouni, lors de son allocution d’ouverture des travaux du séminaire international sur l’hôtellerie et l’ingénierie touristique, qu’elle a  présidé en compagnie de M. Bernard emié, ambassadeur de france en algérie, à l’hôtel el-Djazaïr.

 la ministre a poursuivi dans ce cadre, en soulignant que «ce schéma permettra également la dynamisation pour l’emploi, la croissance et l’investissement. il constitue aussi un instrument d’entraînement pour l’agriculture, l’artisanat, la culture, le transport et les services. s’y ajoute en troisième lieu, la socialisation à travers l’échange, l’ouverture, l’équilibre régional et la valorisation des richesses patrimoniales matérielles et immatérielles».

 le sDat vise également dit-elle, «la construction d’un secteur touristique et d’une destination algérie attractive qui s’appuie sur cinq dynamiques, à savoir : la valorisation de la destination algérie, le développement des pôles et villages touristiques d’excellence par rationalisation de l’investissement, le plan qualité tourisme par la formation de la ressource humaine, le partenariat public-privé et un plan de finances adapté».

 la ministre a entre autres, fait savoir que le ministère est «conscient du défi à relever» en matière de développement du tourisme. c’est pour cela qu’il a axé ses efforts sur une meilleure identification des besoins du secteur et leur prise en charge adéquate, notamment à travers le renforcement de la coopération internationale qui apporte au secteur «de la valeur ajoutée» en termes de formation par le transfert de savoir-faire pour la valorisation de la ressource humaine,  a-t-elle expliqué.

 Pour assurer cette formation, souligne la ministre, «l’état s’est doté d’un certain nombre d’établissements de formation professionnelle et du secteur privé en vue d’assurer un meilleur encadrement pour le management et la gestion des activités touristiques».

 Par ailleurs,  elle a fait savoir, que «le secteur du tourisme s’est attelé à mener à bien toutes les procédures administratives pour mettre en place les instruments d’urbanisme touristique des Zones d’expansion et sites touristiques (Zet) pour faciliter l’accès au foncier touristique pour les investisseurs».

 c’est ainsi, affirme-t-elle, que pas moins de 15 zones d’expansion  et sites touristiques dotées de Plan d’aménagement touristique (Pat) situés sur le littoral et dans le sud sont «déjà prêtes à accueillir» les investisseurs publics ou privés et même les deux, ainsi que l’établissement de partenariats bénéfiques aux opérateurs de ce secteur. il faut dire que l'état a mis d'énormes moyens pour relever ce secteur porteur d’opportunités économiques indéniables.

 en effet, 817 projets en relation avec le secteur du tourisme ont été validés en algérie depuis 2008, pour un investissement total de 346 milliards de dinars.

 tous ces projets, dont plusieurs seront réceptionnés à la fin de l’année en cours, offriront plus de 99.000 lits et créeront 45.000 emplois. le parc hôtelier public qui compte 69 établissements pour 20.000 lits est en phase de modernisation pour un montant de l’ordre de 70 milliards de dinars. en ce qui concerne les opportunités d’investissement, l’algérie compte actuellement 205 Zet, totalisant une superficie de 53.200 hectares, dont 160 zones situées sur le littoral, 22 sur les Hauts Plateaux et 23 autres dans le sud du pays.

 Pour sa part, l’ambassadeur de france en algérie, M. Bernard emié, a précisé que «la france compte être un partenaire de l’algérie pour développer son secteur touristique, notamment pour y apporter le savoir-faire et de la valeur ajoutée».

 il a également rappelé «la volonté des deux pays de renforcer la coopération pour bâtir ensemble un partenariat stratégique durable et mutuellement bénéfique».

Source : EL MOUDJAHID Daté du 17-12-2014
Ecrit par : Kafia Ait Allouache
Copyright - 2007 - 2017 - KooTeO