Logo de VoyagerAlgerie.com
Facebook share
Partage cet Article sur Google Partage cet Article sur LinkedIn Partage cet Article sur Twitter Partage cet Article sur Youtube
Mots Clés

aeroport SÉTIF , chauffage , , , ,

publicite
publicite
AÉROPORT DE SÉTIF
Une infrastructure hors normes...

Faute de chauffage, l’espace s’apparente à une immense chambre froide où les voyageurs
et les personnels de l’établissement grelottent.

TRANSPORT Publié Le 14-12-2014 à 04:15 Lu 681 fois.
aeroport SÉTIF,chauffage,,,,
Crédit Photo : Google Images

Le rentable aéroport 8 Mai 1945 de Sétif continue paradoxalement à faire couler de l’encre. Faute de chauffage, l’espace s’apparente à une immense chambre froide où les voyageurs et les personnels de l’établissement grelottent : «Appuyées par d’incommensurables écrits de presse, les innombrables doléances des personnels ainsi que les nombreuses réclamations des passagers qui souffrent le martyre restent lettre morte. Propriétaire de l’espace, le ministère des Transports ne bronche pas.

 Tout comme l’Entreprise de gestion des structures aéroportuaires (EGSA) qui nous gave de promesses», fulminent des agents de l’aéroport rencontrés au niveau de la salle des départs à l’«international» où des vieilles personnes en partance vers Paris se tordaient de froid : «On s’explique mal la nonchalance des responsables de l’aéroport où cette histoire de chauffage ne date pas d’hier.

 Elle perdure depuis des années. On vous parle en connaissance de cause, car on fréquente cette infrastructure depuis son inauguration. On ne paye pas rubis sur l’ongle nos billets pour attraper froid et tomber malade à cause de l’inconscience des responsables.

 Ils ne peuvent se mettre à notre place, car eux transitent par les salons feutrés de la «first-class».

 Il faut savoir que cette manière de faire n’est ni plus ni moins que du sabotage. Il ne faut pas avoir peur des mots. Il faut le mentionner dans votre journal», tonne un vieux couple de retraités. Sous le sceau de l’anonymat, des professionnels des lieux parlent de l’absence d’une infirmerie et d’un bus devant assurer la navette entre l’avion et l’aérogare, notamment en cette saison de grandes averses : «Avant de rejoindre l’avion ou l’aérogare, le voyageur parcourt parfois plus de 500 mètres.

 Il est donc obligé de subir sans broncher les aléas des conditions climatiques.» Ce n’est pas tout, l’infrastructure est depuis de longs mois sans tableaux d’affichage.

 Contacté pour avoir la position de l’EGSA, le directeur de l’infrastructure reconnaît les faits et promet : «La question du chauffage est du ressort de la direction du transport de la wilaya de Sétif. Pour ce qui est de l’infirmerie et des tableaux d’affichage, le dossier est pris en charge par notre direction générale».

 En attendant, une utopique mise à niveau, l’établissement qui marche pourtant subit les conséquences d’une gestion d’un autre âge...

Source : EL WATAN Daté du 14-12-2014
Ecrit par : Kamel Beniaiche
Copyright - 2007 - 2017 - KooTeO