Logo de VoyagerAlgerie.com
Facebook share
Partage cet Article sur Google Partage cet Article sur LinkedIn Partage cet Article sur Twitter Partage cet Article sur Youtube
Mots Clés

2015 , billetterie électronique , TIC , Amar ghoul , Enna ,

publicite
publicite
LES TIC AU SERVICE DES TRANSPORTS
2015 sera l’annee du passage au systeme de la billetterie electronique

A l’instar de son utilisation pour se connecter sur les réseaux sociaux, télécharger des films ou consulter son mail, l’usage des nouvelles technologies de l’information et de la communication (tIC) sera très bénéfique pour le développement du secteur des transports en Algérie. En effet, l’usage des tIC connaît une large bande au service du développement durable, elles contribuent à cet effet, à la mise en place d’un modèle de développement durable en Algérie. A l’instar du secteur de l’énergie, l’agriculture, le bâtiment, la santé, l’éducation, les tIC sont au service des transports.

TRANSPORT Publié Le 23-11-2014 à 22:34 Lu 1324 fois.
2015,billetterie électronique,TIC,Amar ghoul,Enna,
Crédit Photo : Google Images

 La contribution des nouvelles technologies est d’autant plus efficace que les innovations, en matière d’applications et de services, rendues possibles par le large bande, favorisent une intégration plus judicieuse et moins énergivore des principaux composants indissociables du développement durable, à savoir la croissance économique, le développement social et la protection de l’environnement.

 L’introduction récente en Algérie de la téléphonie mobile 3g et de la 4g LtE fixe, la large bande mobile ouvre de nouvelles perspectives, en termes de sensibilisation au développement durable. Ces technologies permettent de connecter, d’informer et de former de larges franges de populations, notamment les plus jeunes. Pour la sécurité routière, les tIC jouent un rôle de catalyseur en ce sens qu’elles ouvrent à tous de vastes perspectives, dans tous les aspects de la vie. L’impact des tIC dans la circulation routière peut se matérialiser par l’utilisation des systèmes intelligents, le gPS qui permet la localisation et prévoir instantanément le cas d’accident, fournir aux conducteurs des informations sur le trafic et leur éviter des embouteillages, trouver l’itinéraire adéquat pour le déplacement et réaliser des opérations télédiagnostic, etc.

 Bien que l’utilisation de ces tIC soit une nécessité, leur bonne utilisation est aussi importante pour la survie de soi. Il y a lieu de noter que les tIC, pourront bien être utiles pour l’aéronautique. Le ministre des transports, Amar ghoul, a annoncé récemment qu’une vingtaine d’aéroports seront dotés, à partir de 2015, de systèmes d’atterrissage aux instruments (ILS), qui assureront un atterrissage sûr aux avions.

 L’Etablissement national de la navigation aérienne (Enna) a procédé à la signature des contrats pour l’acquisition de ces systèmes et s’attellera à leur installation, dès l’année prochaine, au niveau de 20 aéroports sur un total de 36 aéroports exploités dans la navigation aérienne civile. Il s’agit de 16 aéroports internationaux et 4 nationaux. Cette initiative sera généralisée durant les prochaines années.
 
 Cette opération, dont l’enveloppe oscille entre 6 et 7 milliards de dinars, entre dans le cadre de nombreux projets que l’Enna compte réaliser et ce, dans la perspective d’améliorer la sécurité aérienne en Algérie.

 Par ailleurs, le secteur des transports a adopté le système du billet électronique (E- ticket) avant la fin 2013. Un processus de remplacement des billets d’avion classiques par un système de billetterie électronique.

 L’E-ticket permet de réduire considérablement les coûts pour l’entreprise et assurer plus de facilités de électroniques permettent d’éliminer le support papier du ticket de voyage. Ce qui fait que les passagers ne se retrouvent plus obligés de s’encombrer de toute la paperasse pour procéder aux enregistrements et à l’embarcation.

 En outre, le ministre des transports a assuré que la réservation électronique des titres de voyage sera mise en place progressivement à partir de l’année prochaine dans le cadre de l’amélioration continue de la prise en charge des voyageurs. 2015 sera, donc, l’année du passage au système de la billetterie électronique.

 D’après le premier responsable du ministère des transports ce service devra mettre un terme aux longues files d’attente qui se forment au niveau des guichets de vente de billets d’autocars à chaque période de fêtes.

 La mise en place se fera à travers d’abord, le lancement d’opérations pilotes simultanément dans tous les modes de transport (terrestre, ferroviaire, maritime et aérien) avant d’aller vers sa généralisation.

 Le recours à ce type de réservation ne sera cependant possible que si le citoyen adopte le paiement électronique qui est déjà opérationnel... Ce qui n’est pas encore le cas, faute d’opérations de sensibilisation et d’information largement diffusées !

Source : EL MOUDJAHID Daté du 24-11-2014
Ecrit par : Sihem Oubraham
Copyright - 2007 - 2017 - KooTeO