Logo de VoyagerAlgerie.com
Facebook share
Partage cet Article sur Google Partage cet Article sur LinkedIn Partage cet Article sur Twitter Partage cet Article sur Youtube
Mots Clés

Hôtellerie , Ahmed Oulbachir , FNH , consul de jordanie , Karim Cherif ,

publicite
publicite
Hôtellerie
Etablissements cherchent personnels qualifiés


HOTELLERIE Publié Le 02-11-2014 à 05:44 Lu 540 fois.
Hôtellerie,Ahmed Oulbachir,FNH,consul de jordanie,Karim Cherif,
Crédit Photo : Google Images

Les exploitants hôteliers peinent toujours à trouver des techniciens qualifiés. Maîtres d’hôtel, réceptionnistes, concierges, femmes de chambre, femmes de ménage... En désespoir de cause, les exploitants n’ont d’autre choix que de recruter des personnes non qualifiées et tenter de les former.

« Nous sommes obligés de faire dans le bricolage. Nous n’avons pas le choix. Le besoin en techniciens dans l’hôtellerie pose problème, avec plus d’acuité dans la région du Sud. Non seulement, il est difficile de convaincre les rares techniciens de rester travailler dans nos hôtels, mais il est tout aussi difficile de trouver des personnes à former. Les femmes de chambre et les femmes de ménage surtout. La femme ne travaille pas facilement dans le Sud », a confié jeudi dernier le vice-président de la Fédération nationale des hôteliers, à l’occasion d’une rencontre organisée à l’hôtel les  Abbassides Palace. Une rencontre dont le but est de faire connaître le nouveau président de la fédération, Ahmed Oulbachir.

Pour revenir aux techniciens, les opérateurs hôteliers déplorent que les nouvelles recrues formées à Boussaâda et Tizi-Ouzou soient recrutées ailleurs, dans les bases de vie de Sonatrach et au catering, entre autres. Le rôle justement de la fédération est de renforcer le palier de la formation pour répondre aux besoins du marché. « Nous avons un acquis très important. Nous avons réussi à élaborer un fi chier exhaustif des hôtels en Algérie et désigner leurs représentants au sein de la fédération.

Nous sommes présents sur tout le territoire national, dans les 48 wilayas. Reste maintenant à faire de la fédération un véritable interlocuteur », indique Karim Cherif, l’ancien président de la fédération, qui déplore la non-adhésion des chaînes internationales de l’hôtellerie implantées en Algérie. Le nouveau responsable de cette structure espère faire mieux.

Transformer la fédération en une confédération, en impliquant tous les acteurs, du côté des institutions, des opérateurs et de la société civile. « La fédération s’inscrit en droite ligne des orientations des assises nationales et internationales du tourisme initiées par les pouvoirs publics à l’horizon 2025 », a-t-il assuré, en faisant part de leur intention de créer un club des hôteliers, d’organiser des éductours et de contacter les différentes ambassades pour d’éventuels partenariats. L’assistant du consul de la Jordanie en Algérie, présent à cette rencontre, a fait part de son souhait de s’associer avec la fédération pour un partenariat dans le domaine de la formation. « Nous sommes prêts à mettre notre savoir faire en hôtellerie à la disposition de la fédération », a-t-il assuré au président de la fédération.

Ce dernier a rappelé le nombre de lits disponibles actuellement, de l’ordre de 102 000, contre 98 000 en 2012 et 5000 au lendemain de l’Indépendance. On compte également 1305 hôtes structurés et classés sur le territoire national et 800 projets d’infrastructures d’accueil qui seront inaugurées incessamment.

Source : REPORTERS Daté du 02-11-2014
Ecrit par : FAYÇAL DJOUDI
Copyright - 2007 - 2018 - KooTeO